La transparence pourrait-elle être le moteur le plus important de l’investissement durable ?

Tout comme l’information nutritionnelle n’est pas une garantie que les gens changeront leurs habitudes alimentaires, plus d’informations sur la durabilité est une condition nécessaire, mais pas suffisante pour accroître les investissements durables. Par Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques publiques

La durabilité est partout. Ce qui était auparavant un sujet de niche fait maintenant partie de nos discussions quotidiennes commerciales et personnelles. Il n’est pas étonnant qu’environ deux tiers de l’économie mondiale soit attachée à un objectif net de zéro émission alors que les sociétés, en partie du fait de la pandémie, en sont de plus en plus conscientes.

Le monde de l’investissement ne fait pas exception.

Les régulateurs des services financiers à travers le monde élaborent des cadres pour encourager les flux de fonds vers des investissements durables. Les actifs gérés avec une «étiquette» durable ont connu une croissance assez rapide, atteignant la cible de 2 000 milliards $ pour la première fois au premier trimestre 2021, selon Morningstar.

D’après l’enquête Schroders auprès des investisseurs institutionnel , la durabilité est devenue un élément majeur dans les conversations entre les gestionnaires d’actifs et leurs clients institutionnels.

L’édition 2020 de cette étude révèle que presque la moitié des investisseurs institutionnels dans le monde ont accru leur allocation à l’investissement durable au cours des cinq dernières années (contre 1% qui l’ont réduite) et que près de 70 % s’attendent à ce que le rôle de l’investissement durable augmente au cours des prochaines années.

L’édition 2021 montre que l’accent mis sur la durabilité devrait encore s’accélérer. Plus de la moitié des investisseurs à travers le monde estiment que la pandémie a rendu l’investissement durable plus important pour leur organisation.

Alors que de plus en plus de pays dévoilent des plans de finance durable, qu’est-ce qui pourrait empêcher l’investissement durable de devenir la norme ?

Les plus grandes barrières à l’investissement durable sont: le «greenwashing», le manque de langage et de données...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter