Le réchauffement pourrait coûter 80 millions d’emplois d’ici 2030, selon l’ONU

Avec le réchauffement climatique, l’augmentation du stress thermique dans l’agriculture et d’autres secteurs industriels devrait se traduire par une perte de productivité équivalant à 80 millions d’emplois d’ici 2030, a averti lundi l’Organisation internationale du travail de l’ONU.

Dans un . . .

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter