Les leaders de la Finance Verte se réunissent à Édinbourg

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Global Ethical Finance Initiative (GEFI), soutenue par le gouvernement écossais et la Plate-forme mondiale de la Déclaration de New York sur les forêts, réunissent aujourd'hui des experts à Édimbourg, en Écosse, pour élaborer des solutions financières qui favorisent un développement socialement inclusif et écologiquement durable.

Baillie Gifford, gestionnaire de fonds indépendants, a organisé le sommet mondial "Finance for Nature Global Summit" de deux jours. Il réunit des responsables gouvernementaux, des institutions financières, des entreprises de biens de consommation, des intermédiaires de la chaîne d'approvisionnement et des organisations de conservation. Le but de la rencontre est d'explorer un nouveau paradigme d'investissement, conforme aux objectifs de développement durable (SDG) des Nations Unies.

Débattre des questions de durabilité

Omar Shaikh, fondateur du GEFI : "L'accueil de cet événement en Ecosse est la reconnaissance de notre réputation croissante en tant que leader dans l'organisation du débat sur la finance éthique et en facilitant les partenariats liés à la finance à l'appui des investissements alignés sur les GDS, nous espérons démontrer un véritable impact.

Andrew Cave, responsable de la gouvernance et du développement durable chez Baillie Gifford a quant à lui ajouté : " En tant qu'investisseurs à long terme, nous comprenons l'importance de prendre en compte les questions de durabilité dans le processus d'investissement. C'est pourquoi nous sommes ravis de soutenir cet événement important."

Le sommet a lieu moins d'un mois après que le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon a déclaré lors de la conférence de printemps du Scottish National Party à Edimbourg que le monde est confronté à une "urgence climatique". Il a alors juré que "si les conseils indiquent que nous pouvons aller plus loin ou plus vite, nous le ferons. L'Ecosse montrera l'exemple."

Un manque à gagner de 2,4 milliards de dollars US

Selon le Rapport sur les risques mondiaux 2019 du Forum économique mondial, la moitié des principaux risques mondiaux sont liés à l'environnement et aux changements climatiques. Ils ont un impact important sur les coûts opérationnels, la réputation, les risques et la rentabilité d'une entreprise. Les DSD, qui refl...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter