On dit pétrole ou gaz de schiste ?

Nous avons souvent du mal à distinguer le gaz du pétrole de schiste, issu de la même roche, mais tout de même différent. Nous vous expliquons tout !

Gaz de schiste ! Qu’est ce que c’est ?

Le gaz de schiste est comme son nom l’indique un gaz, cependant ce n’est pas un gaz comme les autres (gaz non-conventionnel). Gaz naturel piégé dans des roches argileuses très souvent peu profondes et peu perméables, le gaz de schiste provient des minerais schisteux.

Ou le trouve-t-on ?

Il existe 3 types de réserves dans le monde :

  • Les réserves prouvées
  • Les réserves probables
  • Les réserves possibles

Top 5 des pays ayant le plus de réserves :

  • l’Iran : 33 800 milliards de m3 de réserves prouvées à fin 2013 (soit 18,2% des réserves mondiales) ;
  • la Russie : 31 300 milliards de m3 de réserves prouvées (16,8%) ;
  • le Qatar : 24 700 milliards de m3 de réserves prouvées (13,3%) ;
  • le Turkménistan : 17 500 milliards de m3 de réserves prouvées (9,4%) ;
  • les États-Unis : 9 300 milliards de m3 de réserves prouvées (5%).

En France, nous retrouvons ces réserves essentiellement dans le Nord Ouest ainsi que dans le Sud Ouest.

Le pétrole de schiste ! Ce n’est pas pareil que le gaz de schiste ?

Le pétrole de schiste est un pétrole léger contenu, comme le gaz de schiste, dans des roches (schiste ou du grès) , très peu profondes et très peu perméables. Certains considèrent qu’il serait « plus juste de parler de pétrole ou de gaz “de roche-mère”, plutôt que “de schiste” ».

Ce pétrole léger ne doit pas être confondu avec le pétrole synthétique issu de schiste bitumineux riche en kérogènes, aussi appelé huile de schiste.

Ou le trouve-t-on ?

Découvert en France au XIXe siècle près d’Autun, puis s’est répandu en Ecosse et en Allemagne. Dans les années 2000, les Etats-Unis s’emparent du marché avec un appui lourd du gouvernement.

Top 5 des pays ayant le plus de réserves :

  • États-Unis : diverses formations sont situées dans le Dakota du Nord, au Montana, au Wyoming et du Colorado, au Texas, en Californie ou encore en Ohio ;
  • Canada : au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique ;
  • Syrie : R’Mah ;
  • Golfe persique : Sargelu, Athel (Oman) ;
  • Russie : Bazhenov et Achimov 

En France, les principales réserves se situent principalement dans le bassin parisien, représentant 2 milliards de barils extraits sous 30 ans.

Bien sûr, il ne faut pas oublier que l’extraction du gaz et du pétrole de schiste est néfaste et a un réel impact sur : le réchauffement climatique, le paysage et les nappes phréatiques.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.