Empreinte écologique : comment le secteur du luxe peut-il renverser la tendance

L’industrie de la mode a une très forte empreinte écologique. Tout d’abord, le gaspillage est considérable puisqu’il faut entre 10’000 et 20’000 litres d’eau pour produire 1 kg de coton (soit l’équivalent d’un jean et d’une chemise)

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter