Le pire ralentissement économique depuis la Grande Dépression

La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, a fait la déclaration suivante à la suite d'une conférence téléphonique des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20:

«Les coûts humains de la pandémie de coronavirus sont déjà incommensurables et tous les pays doivent travailler ensemble pour protéger les personnes et limiter les dommages économiques. C'est un moment de solidarité, qui a été un thème majeur de la réunion d'aujourd'hui des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20.

«J'ai souligné trois points en particulier:

«Premièrement, les perspectives de croissance mondiale: pour 2020, elles sont négatives - une récession au moins aussi grave que pendant la crise financière mondiale ou pire. Mais nous nous attendons à une reprise en 2021. Pour y arriver, il est primordial de prioriser le confinement et de renforcer les systèmes de santé - partout. L'impact économique est et sera grave, mais plus le virus s'arrête rapidement, plus la reprise sera rapide et forte.

«Nous soutenons fermement les mesures fiscales extraordinaires que de nombreux pays ont déjà prises pour renforcer les systèmes de santé et protéger les travailleurs et les entreprises concernés. Nous saluons les mesures prises par les principales banques centrales pour assouplir la politique monétaire. Ces efforts audacieux sont non seulement dans l'intérêt de chaque pays, mais de l'économie mondiale dans son ensemble. Il faudra encore plus, en particulier sur le plan budgétaire.

«Deuxièmement, les économies avancées sont généralement mieux placées pour répondre à la crise, mais de nombreux marchés émergents et pays à faible revenu sont confrontés à des défis importants. Ils sont gravement touchés par les flux de capitaux sortants et l'activité intérieure sera gravement affectée à mesure que les pays réagiront à l'épidémie. Les investisseurs ont déjà retiré 83 milliards de dollars des marchés émergents depuis le début de la crise, la plus importante sortie de capitaux jamais enregistrée. Nous sommes particulièrement préoccupés par les pays à faible revenu en situation de surendettement - une question sur laquelle nous travaillons en étroite collaboration avec la...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter