Les ODD : pilier montant de la RSE en France

fonds vert
fonds vert

Le dernier baromètre du Pacte Mondial de l’ONU souligne l’adoption croissante des Objectifs de développement durable (ODD) par les entreprises françaises pour orienter leurs politiques de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Malgré cette tendance positive, il reste des défis à surmonter.

L’essor des ODD comme cadre de référence en RSE

Les entreprises françaises utilisent de plus en plus les 17 ODD définis en 2015 comme une feuille de route pour la transition écologique et sociale. Le baromètre 2024, publié par la branche française du Pacte Mondial de l’ONU, met en lumière cette orientation, particulièrement visible dans la communication des entreprises sur les enjeux de durabilité.

Progression des entreprises dans l’intégration des ODD

Sur les 442 entreprises françaises interrogées, 87% affirment connaître les ODD, témoignant de l’adoption généralisée de ce cadre. De plus, 80% se disent “engagées en faveur des ODD“, et 70% sont membres du Pacte mondial de l’ONU.

Les ODD comme outil central dans le dialogue sur la RSE

Les entreprises françaises reconnaissent les ODD comme un outil essentiel pour structurer leurs démarches RSE. Environ 64% des entreprises interrogées déclarent avoir aligné leurs actions RSE avec les ODD, facilitant ainsi une communication plus claire sur leur stratégie.

Défis et limites des ODD dans la stratégie globale des entreprises

Malgré l’adhésion croissante, les ODD rencontrent des défis pour s’intégrer pleinement dans la stratégie globale des entreprises. Seules 21% des entreprises déclarent avoir aligné leur stratégie d’affaires sur ces objectifs. De plus, les ODD restent principalement utilisés par les grandes entreprises, avec une connaissance moindre chez les PME.

Priorités sélectives et limitations des ODD

Certaines lacunes persistent, notamment dans la priorisation des ODD. Par exemple, l’ODD 13 sur le changement climatique reçoit l’attention de près de 60% des entreprises, tandis que l’ODD 15 sur la biodiversité terrestre est considéré comme prioritaire par moins de 30% des entreprises.

Vers une transformation systémique

Malgré les progrès, les résultats indiquent que les ODD sont encore trop souvent utilisés comme un outil de communication plutôt que comme un catalyseur de transformation transversale et systémique au sein des entreprises. Un effort continu est nécessaire pour maximiser l’impact des ODD dans le paysage de la RSE des entreprises françaises.

Découvrez aussi notre article : rémunération et RSE au CAC 40