Pictet et Philanthropie unissent leurs forces

Quand Investissement et Philanthropie unissent leurs forces. En 2020, la richesse financière mondiale a atteint le niveau record de 250 000 milliards USD. La même année, les encours sous gestion des organisations philanthropiques étaient estimés à plus de 1 500 milliards USD d'actifs. Alors que les investisseurs intègrent progressivement les enjeux sociaux et environnementaux dans leurs décisions d’investissement, les philanthropes lient désormais leurs dons à des approches fondées sur des indicateurs et des résultats.

Comment ces deux mondes parallèles pourraient-ils mieux coopérer?

Historiquement, l’investissement et l’action caritative étaient deux activités distinctes. Souvent gérés de manière relativement, voire totalement indépendante, les investissements visaient exclusivement le rendement financier, tandis que les actions caritatives recherchaient un impact social ou environnemental.

Rosa Sangiorgio, responsable ESG chez Pictet Wealth Management, et Christoph Courth, responsable de la philanthropie chez Pictet Wealth Management, analysent comment l’investissement et le capital philanthropique sont toujours plus alignés, investisseurs et philanthropes cherchant des opportunités de travailler ensemble afin de bâtir un avenir plus durable.

L'investissement responsable se généralise

La conscience accrue des risques et opportunités environnementaux et sociaux est clairement visible dans l’augmentation des encours sous gestion liés à l’investissement durable. L’investissement durable représente désormais plus d’un tiers des actifs mondiaux,

En outre, la réglementation se renforce au profit des investisseurs qui prennent au sérieux leurs responsabilitésenvironnementales ou sociales, ce qui soutient la «nouvelle norme». Malgré cette «généralisation» visible, les organisations à but non lucratif, les philanthropes et les investisseurs de la nouvelle génération n’alignent pas encore systématiquement leurs portefeuilles d’investissement sur leur vision et leurs valeurs (philanthropiques).

Rédigé à l’intention des philanthropes, des investisseurs, des détenteurs actuels et futurs de patrimoine, ce document examine les deux catégories de capital – investissement (priorité à la performance financière) et action caritative (priorité à l’impact) – à leur disposition et détaille la manière de les utiliser pour atteindre ces objectifs.

Le continuum du capital privé

On estime que USD 16 000 mia de richesses seront transmises, au cours des 30 prochaines années...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter