Chocs économiques et ajustements salariaux

De quelle façon les entreprises européennes ont-elles réagi au choc de demande lors de la crise européenne de la dette souveraine ? C’est la question à laquelle le présent article tente de répondre, en s’appuyant sur deux études récentes utilisant une enquête menée auprès d’entreprises de 25 pays de l’Union européenne et portant sur la période 2010-2013. 

 Il ressort principalement de ces études que les entreprises sont confrontées à des rigidités à la baisse des salaires de base nominaux, avec pour corollaire une augmentation des licenciements lors d’un choc de demande négatif. En outre, les entreprises préfèrent généralement adapter les composantes variables des salaires lorsque cela est possible, ce qui confère à celles-ci le rôle d’amortisseur pendant cette période. Le confinement instauré dans quasiment tous les pays européens face à la pandémie de Covid-19 a provoqué simultanément un choc de demande et un choc d’offre. En conséquence, la relation entre l’emploi et les salaires pourrait être différente de celle observée en 2013 en présence d’un seul choc de demande.

Ajustement du coût du travail lors des chocs

Les données microéconomiques sur les variations salariales et les résultats d’enquêtes sur la fixation des salaires ont révélé que, si les salariés sont réticents à accepter des réductions de leurs salaires nominaux, les entreprises semblent également réticentes à procéder à de telles réductions, même en présence de chocs négatifs importants. Ces baisses de salaire sont en effet susceptibles de démotiver le personnel et d’entraîner une baisse de productivité et une hausse des démissions (cf. par exemple : Stiglitz, 1974 ; Solow, 1979 ; ou, plus récemment, Du Caju et al., 2015, étude qui tient compte des résultats de la première vague de l’enquête discutée dans cet article).

L’importance de la rigidité à la baisse des salaires nominaux dépend des leviers d’ajustement des coûts salariaux

Le degré de rigidité à la baisse...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter