La consommation d’énergie depuis 1950 transforme notre environnement planétaire

Une nouvelle étude coordonnée par CU Boulder montre clairement la vitesse et l'ampleur extraordinaires des augmentations de la consommation d'énergie, de la productivité économique et de la population mondiale qui ont poussé la Terre vers une nouvelle époque géologique, connue sous le nom d'Anthropocène. Selon la recherche, des changements physiques, chimiques et biologiques distincts dans les couches rocheuses de la Terre ont commencé vers 1950.

Des scientifiques documentent l'empreinte géologique de l'humanité pour l'environnement

«C'est la première fois que des scientifiques documentent l'empreinte géologique de l'humanité à une échelle aussi complète dans une seule publication», a déclaré Syvitski, ancien directeur exécutif du Community Surface Dynamics Modeling System, une communauté diversifiée d'experts internationaux qui étudient les interactions entre la Terre. surface, eau et atmosphère.

Les humains ont dépassé la consommation d'énergie de l'ensemble des 11 700 années précédentes

Au cours des 70 dernières années, les humains ont dépassé la consommation d'énergie de l'ensemble des 11 700 années précédentes, en grande partie grâce à la combustion de combustibles fossiles. Cette énorme augmentation de la consommation d'énergie a alors permis une augmentation spectaculaire de la population humaine, de l'activité industrielle, de la pollution, de la dégradation de l'environnement et du changement climatique.

"Anthropocène"

Le mot Anthropocène suit la convention de dénomination pour attribuer des durées géologiquement définies et en est venu à incarner le temps présent pendant lequel les humains dominent les systèmes terrestres à l'échelle planétaire.

En temps géologique, une époque est plus longue qu'un Âge mais plus courte qu'une Période, mesurée en dizaines de millions d'années. À l’époque de l’Holocène, il y a plusieurs âges - mais l’anthropocène est proposé comme une époque distincte dans l’histoire planétaire de la Terre.

«Il en faut beaucoup pour changer le système terrestre», a déclaré Syvitski. «Même si nous devions entrer dans un monde plus vert où nous ne brûlions pas de combustibles fossiles, le principal responsable des gaz...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter