La Russie menace de couper le gaz d’Europe

Le 24 Novembre 2022 : La menace de Gazprom de couper l’approvisionnement vers la Moldavie serait une tentative d’empêcher l’Ukraine d’utiliser son système de transit. Y compris vers la seule route restante de livraison vers l’Europe.

Une nouvelle menace de Gaz en Europe

Entre date butoir d’approvisionnement et déclarations politiques, le spectre d’une guerre du gaz est de retour. Entre d’une part la Russie et, d’autre part, l’Ukraine, la Moldavie et l’Europe.

Gazprom, le bras gazier du Kremlin, a imposé une date butoir : à partir de lundi 28 novembre, 10 heures, il commencera à réduire l’approvisionnement en gaz vers l’Ukraine en cas de déséquilibres dans la redistribution vers la Moldavie. Moscou accuse Kiev d’avoir accumulé ce mois-ci plus de 52 millions de mètres cubes destinés à Chisinau en « volant » une partie des livraisons pour l’utiliser à ses propres fins.

De facto, Moscou soupçonne l’Ukraine de « siphonner » du gaz prévu pour la Moldavie. Du fait des méfaits en ricochet de « l’opération militaire spéciale », selon la litote du Kremlin, ces deux pays subissent une grave crise énergétique alors que l’hiver commence à s’intensifier.

Mais au-delà de ce différend, c’est l’approvisionnement vers l’Europe qui se retrouve menacé : en coupant le flux vers l’Ukraine, Gazprom pourrait mettre un terme à sa seule route restante d’approvisionnement vers le Vieux Continent (avec 43 millions de mètres cubes par jour).