Virage vert, De Rugy sur le projet énergie

Objectif de neutralité carbone en 2050, état « d’urgence écologique et climatique », trajectoire de baisse de la part                     du nucléaire : l’Assemblée se penche en début de semaine sur le projet de loi énergie et climat, vu comme un test des ambitions écologiques du gouvernement.

Alors que l’acte II du quinquennat se veut plus vert, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a reconnu que le texte arrivait a priori mardi soir dans l’hémicycle, « dans un contexte particulier », notamment après la crise des « gilets jaunes » et des élections européennes marquées par une percée des écologistes.

Depuis, le Premier ministre Edouard Philippe a « mis l’urgence écologique au premier rang de ses priorités » lors de sa deuxième déclaration de politique générale mi-juin.

Selon François de Rugy, le projet de loi « redonne clairement le cap d’une ambition forte » sur le climat.

En matière de neutralité carbone, ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que le pays ne peut en absorber, notamment via les sols et forêts, le ministre a vanté un rehaussement « drastique » des ambitions françaises, quelques jours avant que l’Union Européenne ne bute sur un accord pour inscrire la date de 2050 en raison des réticences de l’Est.

« Au lieu de diviser par quatre nos émissions de CO2 par rapport à l’année de référence de 1990 », il s’agit « de les diviser au moins par six », souligne-t-il.

C’est écrit « noir sur blanc dans le texte », comme « le passage de -30% à -40% » de consommation d’énergies fossiles d’ici 2030, quelque chose « là aussi d’extrêmement fort », insiste le ministre.

Mais le projet, qui doit aussi permettre de fermer les dernières centrales à charbon en 2022, a laissé les associations environnementales sur leur faim.

Elles ont notamment critiqué le décalage de 10 ans, de 2025 à 2035, de la réduction à 50% de la part du...

La suite est réservée aux abonnés Green Finance. La création de compte est gratuite et permet un accès illimité à Green Finance. Green Finance est le média de référence de la Finance verte, de la finance socialement responsable, un média Libre et indépendant.

Se connecter